e-Learning : une solution Internet au service de la performance de vos collaborateurs et du développement de votre entreprise.

Nous proposons la création, la mise en ligne et l’hébergement de modules e-Learning.

Qu’il s’agisse d’un simple PowerPoint animé ou d’un module plus complet pouvant intégrer de la vidéo, des interactions, des quiz sophistiqués…nous avons la solution pour tous vos besoins en terme de pré-évaluation, contrôle des connaissances, bilan de formation, sondage, enquête de satisfaction, contrôle qualité, etc.

Nos clients E-Learning : Filorga, Zlatan, Sisley, Calvin Kein, Estée Lauder, James Read, Vancleef&Arpels, Interparfums, Marionnaud, Sephora, Galeries Lafayette, Shiseido…

N’hésitez pas à nous contacter pour toute information complémentaire.

Exemple de module e-Learning

Testez-le !

e-learningLe e-learning prend son envol en France

Dès que les performances des ordinateurs l’ont permis, les pédagogues se sont intéressés à leur utilisation pour transmettre le savoir ou évaluer les apprenants. Puis peu à peu les entreprises se sont appropriées la vidéo comme outil de formation et depuis 10 ans, les serious game ont pris leur essor.

Aujourd’hui, la moitié des entreprises du CAC 40 ont leur propre jeu vidéo pédagogique et le marché se développe fortement avec les « offres étagères » accessibles aux PME. La France, jusqu’alors en retard dans le domaine de la formation en ligne, a relevé le défi et fait de l’année 2010 la consécration du e-learning. Depuis début 2012, de très nombreux salons sont organisés sur ce thème (avec un avenir très prometteur pour le Mobile Learning).

Quelques dates :

  • 1977 : premiers logiciels d’apprentissage sur ordinateur,
  • 2000 : apparition du terme e-learning,
  • 2005 : premier salon des serious game à Lyon,
  • 2009 : le plan de relance du gouvernement dynamise le secteur des serious game (plan de relance numérique et appel à projets de Nathalie Kosciusko-Morizet alors secrétaire d’Etat chargée de la Prospective et du Développement de l’économie numérique).

Le e-learning est entre autres un des outils des Technologies de l’Information et de la Communication (TIC) et des Technologies de l’Information et de la Communication pour l’Education (TICE). Plus précisément, l’Union Européenne donne la définition suivante : « l’e-learning est l’utilisation des nouvelles technologies multimédias de l’Internet pour améliorer la qualité de l’apprentissage en facilitant d’une part l’accès à des ressources et à des services, d’autre part les échanges et la collaboration à distance ».

L’intérêt, relativement récent, porté au e-learning est dû principalement à quelques éléments : le plan de relance du numérique du Gouvernement (déjà cité ci-dessus), la maturité du haut débit, la crise économique (les DRH cherchent à former plus vite, mieux et un plus grand nombre de salariés), le développement des TIC bien sûr, mais aussi à l’arrivée, sur le marché du travail, de la génération Y. En effet ces personnes nées entre 1970 et le début des années 1990 sont considérées, contrairement à leurs parents (la génération X) comme interconnectées, naturellement à l’aise avec les technologies, interactives et inventives, d’où leur surnom de Digital Natives. Elles ont également la réputation d’être exigeantes (y compris envers l’évolution des technologies), méfiantes vis-à-vis de la hiérarchie, individualistes et impatientes vis-à-vis de leur évolution de carrière. Cette génération Y, née avec les technologies de l’information et de la communication participe tout naturellement à l’élaboration de ses connaissances via les outils du Web 2, notamment à travers les plateformes collaboratives et les réseaux sociaux. Intégrer et manager cette nouvelle génération est un véritable défi que doivent relever les dirigeants d’entreprise et la formation « à distance » en est l’un des enjeux majeurs.

Le e-learning se décline sous différentes formes qui ont la particularité de ne pas s’opposer mais de se compléter. Il est de plus en plus courant que le e-learning s’intègre au parcours de formation de l’apprenant. Il peut par exemple permettre de veiller à ce que tous les apprenants aient un niveau identique lors du cours en présentiel. Il peut également permettre aux apprenants de préparer de manière autonome et au rythme qui leur convient les exercices demandés pour un prochain module en présentiel. Le e-learning apporte avant tout la théorie, vient ensuite le moment de la mise en pratique. L’avantage du e-learning est qu’il joue également un rôle d’ouvrage de référence consultable à tout moment. Mais, même si le e-learning offre les perspectives d’un marché prometteur, il ne remettra jamais en cause le présentiel, volet fondamental de l’apprentissage.

Lisez la suite de cet article ici